Didier Le Fouler a eu l’idée de réaliser cet appareil lors de la Nuit Des Étoiles 2016, lorsque des amis sont venus à cette soirée avec Loïc, qui se déplace en fauteuil roulant.

Didier aux commandes de son Dobson avec Loïc. On comprend mieux avec cette image la difficulté d’observer toute la voute céleste lorsque l’on est en fauteuil roulant

Loïc a réussi à observer les astres situés assez bas sur l’horizon, mais pas les objets placés plus haut dans le ciel.

Des télescopes qui offrent la possibilité d’observer confortablement avec l’œil placé à environ un mètre du  sol ne sont pas légions. Un seul fabriquant propose un matériel de très haute qualité, tant optique que mécanique, mais le prix, bien que justifié, est dissuasif.

Didier explique : « Des clubs en ont construit, j’ai repris ces idées et j’ai donc commandé une petite monture équatoriale ainsi qu’un tube de télescope de type Newton de 150 mm de diamètre qui permet d’observer confortablement planètes et ciel profond (galaxies, nébuleuses, amas d’étoiles etc. …) »

La mécanique

La monture mixte équatoriale et azimutale vendue pour supporter une charge de quinze kilos, et le système « Goto », permettant un suivi automatique des astres, ont été choisis car adaptés au projet de Didier.

Pour rappel, lorsque l’on observe un astre avec un télescope, il sort rapidement du champ de l’oculaire car la Terre tourne. Le système de monture « Goto » permet non seulement de trouver un objet invisible à l’œil nu mais il permet aussi de compenser le mouvement de rotation de notre planète. L’objet ainsi observé reste visible à l’oculaire du télescope.

Le tube choisi est de type Newton de 150 mm de diamètre et de 610 mm de longueur, ce qui permet un montage particulier consistant à positionner les colliers de fixations de chaque côté du porte oculaire.

Le  »HandiCiel » lors de la Nuit des Étoiles à Fleury en 2018

Didier a remplacé le miroir secondaire par un miroir plus petit, permettant ainsi de rendre le télescope plus apte à l’observation visuelle.

LA MONTURE  AZ-EQ5 sur pilier occupe une surface au sol restreinte, la hauteur du porte oculaire se trouve à 114 cm du sol permettant ainsi à une personne en fauteuil d’observer confortablement la voute céleste.

Loïc qui a participé à la mise au point

Partie technique :

La monture mixte équatoriale et azimutale est une AZ-EQ5 de chez Sky-Watcher, vendue pour supporter une charge de quinze kilos, équipée d’un système « Goto » permettant de suivre le mouvement du système solaire. Le tube choisi est de type Newton de 150 mm de diamètre et de 610 mm de long, ouvert à f 4,1 , dédié à la photographie, mais permettant de positionner les colliers de fixations de chaque coté du porte oculaire.
Étant prévu pour la photo, le miroir secondaire de 68 mm de petit rayon a été remplacé par Didier par un miroir secondaire de 50 mm, ceci pour limiter l’obstruction et le rendre plus apte à l’observation visuelle.

LA MONTURE AZ-EQ5 :

Sur pilier avec une surface au sol restreinte

LE TUBE  »ORION » :

Tube en acier, court et assez léger relativement bien adapté pour ce montage.

Cette image montre les colliers posés avec le montage d’origine

Le montage :

Le montage a nécessité de mettre un collier de part et d’autre du porte oculaire pour que ce dernier soit centré sur l’axe de hauteur.
Pour équilibrer le tube optique, Didier a monté un contrepoids sur une queue d’aronde fixée sur la deuxième tête de la monture.
Un chercheur Vario Baader permet de se repérer facilement dans le ciel car il offre un champ visuel confortable.
La hauteur du porte oculaire se trouve à 114 cm du sol , permettant d’observer en position assise.

Sur cette vue les colliers sont montés de chaque coté du porte oculaire.